Il parait que les français vont partir en France cet été…

Découvrez le Musée Fabre à Montpellier cet été

C’est l’occasion d’aller à Montpellier, pour y voir Le Musée Fabre !

Créé en 1825, fruit de la volonté de François-Xavier Fabre, peintre et collectionneur installé dans l’hôtel de Massilian, le Musée Fabre est reconnu pour ses collections de Courbet au Caravage en passant par Signac et Bazille.

Mais, comme le souligne Michel Hilaire son Directeur, « l’une des grandes réussites est qu’il s’ouvre à l’art contemporain avec la constitution d’une collection comprenant des noms prestigieux Soulages, Hartung, Hantai et aussi en ce moment à des créateurs de la région du mouvement Supports/Surfaces comme Pierrette Bloch, André-Pierre Arnal et Stéphane Bordier ».

Parcours ancien, classique ou contemporain, à vous de choisir !

Jusqu’à la fin août, allez découvrir le merveilleux travail poétique de Pierrette Bloch (1928-2017). Des croquis de mimes jusqu’aux pastels, elle s’intéresse aux mouvements des corps et développe une pratique, où elle noue de longues lignes de crin pour donner lieu à une œuvre minimaliste de lignes droites ou ondulées. C’est beau.

Cet été allez voir le Musée Fabre à Montpellier

Prenez un livre de poésie avec vous (Ancet, Nimrod ou des auteurs plus classiques, Apollinaire, etc..), placez-vous devant, regardez l’œuvre un temps, prenez votre texte et lisez-le à voix haute (tout proportion gardée). Effet garanti d’un moment de bonheur et de calme intérieur.

Vous préférez vous en mettre plein les yeux ? Prenez un bain de couleurs et d’énergie et plongez votre regard sur les œuvres de André-Pierre Arnal. Né à Nîmes en 1939, il plie, froisse, colle, décolle, défroisse papiers et toiles de manière aléatoire, sur lesquelles il projette un ensemble de couleurs à la bombe aérosol. Chacune de ses œuvres n’est « qu’un morceau d’un grand ensemble qui se développe dans le temps et l’espace » comme il l’affirme en 1990. Le résultat est joyeux entre Matisse et Hantai.

Avec Stéphane Bordarier, on se vide la tête, on laisse courir son imagination. Evasion et vacances pour le cerveau. On s’assoit sur le sol, et hop ! Place aux monochromes de couleurs avec ses violets de mars, rouge, bleu, etc. Très intéressé par la peinture italienne, il retient d’abord la qualité de la substance de la couleur, pose du pigment sur de la chaux. Ce qui l’intéresse c’est le rapport de couleurs entre les couleurs sans autre intention, ni forme, ni idée. De quoi faire le vide.

Que de sensations si vous prenez le temps de vous arrêter là et de vivre ce musée avec ce mode d’emploi proposé là !

Mais, si vous n’étiez pas là, alors, où que vous soyez (ou presque), la France regorge de propositions en générale de très belle qualité.

Profitez de l’été pour faire le plein d’images et de culture, avant de nous retrouver dans vos espaces de travail et bureaux autour d’une exposition imaginée par nos soins ou lors d’un prochain déjeuner Pink & Arty organisé par l’agence.

Matthieu Jacquillat
Dirigeant d’Arts Affaires

Faire une exposition dans vos bureaux, contactez-nous !

Y aller : https://museefabre.montpellier3m.fr