Qui n’a jamais vu le long de l’autoroute la fameuse sculpture V de Victor Vasarely ?

Qui ne connait pas ses nombreuses œuvres dans l’immobilier des années 1960 et 1970 ? Qui n’a pas encore goûté, les yeux un peu désorientés, à la variété de ses recherches sur la couleur et la géométrie ?

Vasarely - Vega 222, 1969-1970 -© Adagp, Paris, 2018
Vasarely – Vega 222, 1969-1970 -© Adagp, Paris, 2018

Alors voici ma proposition « vas-y vite, voir Vasarely » à l’exposition « Vasarely, le partage des formes » actuellement au Centre Georges Pompidou. Sa conviction : l’art peut changer la vie… cela vaut le coup de tenter, non ?

Vasarely travaille sur la mise en mouvement des formes abstraites par une sollicitation de l’œil. C’est ce qu’il appelle l’Op art. C’est l’œil du spectateur qui est créateur de l’œuvre. Dingue quand on y réfléchit, unique même ! Les déformations visuelles ainsi créées à partir de formes géométriques – mêlant couleurs et perspectives – renversent nos perceptions. Les yeux partent ailleurs, le corps est déstabilisé, comme happé dans cet univers vibrant, infini. Le dialogue est renoué entre l’art et la science. Et puis vous verrez – si je puis dire ainsi – une mise en scène avec un éclairage qui vous réserve des surprises ! Détour ou des tours à faire, si vous voulez que l’art change votre vie…

Et si après vous y voyez encore clair, pourquoi ne pas envisager ensemble d’un peu  d’Op Art sur vos murs ?

Bénédicte Sidot

 

Vasarely, Le partage des formes, au Centre Pompidou du 6 février au 6 mai 2019
Envie d’exposer un artiste de l’art optique (op-art) dans vos locaux  ? Contactez nous !

 

Expo Vasarely, Centre Georges Pompidou, Arts Affaires
© Arts Affaires / Expo Vasarely, Centre Georges Pompidou

Image bandeau : Vasarely – Salle à manger du siège de la Deutsche Bundesbank – Photo Wolfgang Günzel ©Kunstsammlung Deutsche Bundesbank © Adagp, Paris, 2018